«L’art et le beau»,  en quelques questions.

Comment le définir ?
Qu’est-ce qui le distingue d'un objet technique, d'un produit artisanal ou industriel ?
Y-a-t-il différentes formes d’art ?
Une œuvre d’art, pour être considérée comme telle, doit-elle être nécessairement belle ?
Mais pourquoi dit-on d'une chose qu'elle est belle ?
Le plaisir qu’elle procure dépend-il des goûts de chacun ?
L’art est-il réservé à une élite ?
La création artistique est-elle le fait d’individus géniaux ou tout le monde peut-il être artiste ? L’appréciation d’une œuvre d’art demande-t-elle une éducation préalable ?
Voici deux réactions à ces questions : 
  • Valérie sur "La création artistique est-elle le fait d’individus géniaux ou tout le monde peut-il être artiste ?". 
  • Pierre qui fait une synthèse de nos débats. 

L’art et le beau

Par Valérie Quertinmont, juin 2015 

A savoir si la création artistique est-elle le fait d’individus géniaux ou tout le monde peut-il être artiste?

La plus ancienne mention du mot « artiste » est définie par Dante Alighieri comme « un être qui a le pouvoir de montrer la beauté jusqu’à la révélation de la splendeur céleste » 1.

Selon D. Mercier, l’art est « le moyen de réaliser et d’exprimer le beau, ou, plus explicitement, l’art a pour but d’incarner dans une belle forme sensible la beauté idéale, et d’en procurer à autrui avec la contemplation la pure jouissance » (D. Mercier, 1894, p. 339). 2

Cet auteur explique qu’il appartient à l’artiste, par son observation intéressée de la nature, de la comprendre, d’en contempler sa composition et d’en déceler la coordination de ses merveilles ; et par son interprétation, de permettre à autrui, par ses facultés perceptives et émotives, de mieux admirer le monde ; tel est la double mission du génie artistique. Ainsi, à partir d’un effort personnel de recherche d’un idéal artistique et à travers sa personnalité, le bohème doit et peut être lui-même : il invente, conçoit « son idéal » et expose ses œuvres pour émouvoir et faire impression. C’est sa manière à lui d’exprimer une émotion esthétique, d’en exécuter une œuvre d’art, tel un artisan 3, par le biais de procédés et de techniques, et de s’adresser aux autres en essayant de transmettre ce ressenti que lui-même a éprouvé préalablement ; c’est ce qui fait de lui, un être talentueux 4.

Toutefois, selon Duchamp, rêveur communiste à sa manière, l’art « ne signifie pas faire mais agir [...] il s’agit de se déprendre de toute génialité […] ramener l’art à la pure action anonyme ». Pour lui, si l’art est universel et un facteur humain dans la vie des gens, alors « chacun serait un artiste, mais méconnu en tant qu’artiste » 5.

Plus tard, dans la modernité, l’artiste est définit selon des métiers d’arts (tels que peintres, poètes, musiciens et comédiens) considérant l’implication de la personne comme une vocation individualiste 6.

En conclusion, au vu de ce qui précède, on peut émettre l’idée que chacun peut être un artiste à sa manière dans différents domaines selon ses intérêts, ses facultés et ses interprétations personnelles rendant ainsi son univers beau et idéal.


1- Wikipédia, « artiste », consulté le 17/06/2015 sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Artiste
2- D. Mercier, « Du beau dans la nature et dans l’art », Revue néo-scolastique, volume 1, numéro 4, pp. 339-348, consulté le 17/06/2015 (http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/phlou_0776-5541_1894_num_1_4_1388)
3-Wikipédia, « artiste », consulté le 17/06/2015 sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Artiste : « Le Dictionnaire historique de la langue française publié sous la direction d'Alain Rey donne d'autres origines de ce mot au Moyen Âge […] utilisé à la place d'artisan ou pour indiquer qu'un objet a été « fait avec habileté et méthode, avec art ».
4- D. Mercier, « Du beau dans la nature et dans l’art », Revue néo-scolastique, volume 1, numéro 4, pp. 341-344, consulté le 17/06/2015 (http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/phlou_0776-5541_1894_num_1_4_1388).
5-A. Badiou, séminaire, 9 mars 2007, Paris, consulté le 17/06/2015 sur http://www.entretemps.asso.fr/Badiou/Duchamp.htm
6-Wikipédia, « artiste », consulté le 17/06/2015 sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Artiste.


Compte-rendu de notre apéro-philosophique du 27 juin 2015. 

Par pierre Rombeau. Juin 2015

Poussières d'étoiles.

Je préfère faire la moisson de ce que vous avez semé librement que d'imposer un résumé cartésien où je pourrais privilégier ma vision.

Les Grecs alimentaient leur réflexion autour de deux pôles : le Beau et le Bon (les agapes -c'est à dire « le partage »-). Pas la Beauté (notion abstraite) mais le Beau et la Bon qui est l'action d'agir avec les autres ; c'est à dire : la création artistique.

Ainsi, tous à leur niveau sont géniaux. Nous découvrons ainsi la multiplicité de la créativité ou chacun a un morceau du vitrail. S'interroger ne veut pas dire que l'on doute : mais croire en la Vie. Dante : La beauté nous révèle à nous et s'incarne dans notre sensible. Vivre le beau c'est agir en conséquence. L'observation s'imprime dans nos émotions. Ceci structure notre recherche : observer (science) sans négliger nos émotions. Telle est notre double mission.

L'art est action en réponse à une vocation : être artisan et s'ouvrir à différentes techniques. Le cœur régit et interprète selon ce qu'il est, mais aussi selon la sociologie du moment, de la géographie, des valeurs.

Le Beau est-il dans l'objet ou dans le regard de l'observateur qui admire et qui désire ? L'homme depuis les origines a exprimé sa vie, ses croyances, par l'art. Socrate disait : « « thaumaza, c'est à dire admirer et entrer en « maïcutique », c'est à dire dans le travail d'accouchement.

Mon avis

Vous êtes formidables, uniques, extraordinaires ; et tous, vous avez échangé. Même ceux moins habitués. Et vous avez demandé à répondre. Nos différences nous ont complétés mutuellement.

Vous m'avez ébahi, stupéfié, enrichi de vos connaissances, de votre engagement, de votre passion. Moi, j'ai simplement été moi, avec ma passion, mon amour pour vous, et mon désir de toujours grandir.

Merci à mes parents, mes maîtres et mes amies et amis.

L'atelier s'est prolongé par des échanges très personnels. Vous n'êtes plus les mêmes ; vous m'avez changé. Quelle joie !  : merci.

En vous levant, relisez la fin du texte de KHALIL Gibran.

Posts les plus consultés de ce blog

ZOOM 2017

Présentation de ACG-ART asbl